Message de bannière d'avis général!

Les zones de rusticité démystifiées

277062558_671186293935264_2296954739853768063_n
Que signifient les chiffres correspondants aux zones de rusticité ? Peut-on se fier parfaitement à ces indications ?

ABC de la rusticité

Les zones de rusticité ont été définies en tenant compte :

  • des températures hivernales minimales,
  • de la durée de la période sans gel,
  • des températures les plus chaudes enregistrées,
  • de l’épaisseur de la couche de neige,
  • des redoux,
  • de la pluie en hiver : et
  • de la force des vents.
Cliquez sur la photo pour consulter

Une plante est rustique dans une zone donnée si elle y passe bien l’hiver. Si elle ne fait qu’y survivre (subit des dommages causés par le froid chaque année) elle n’est pas rustique dans cette zone.

  • Pour savoir dans quelle zone se trouve votre localité, repérez-la sur la carte des zones de rusticité des plantes au Canada !

La carte des zones de rusticité n’est pas la panacée, mais un simple guide, car elle ne tient pas compte des micro-climats qui existent un peu partout.

  • Selon la position des montagnes et avec une importante couche de neige, certains jardins de Sainte-Adèle, en zone 4a, peuvent héberger des plantes basses et des vivaces de zone 5a sans problème. 


Conditions favorables à la création d’un microclimat:

  • Les microreliefs
  • Une épaisse couverture de neige en hiver
  • La proximité d’une large étendue d’eau
  • La présence de brise-vent (forêt, bâtiment, clôture, haie)
  • Un terreau drainant qui dégèle rapidement au printemps

Tableau – Zones de rusticité au Canada

Il existe neuf zones de rusticité officielles (de 0a à 8a) et huit divisions (0b à 7b), la zone la plus froide étant la zone 0a et la plus chaude, la zone 8a.

Grâce aux arbres et arbustes indicateurs, on peut savoir si les conditions dans notre jardin sont celles d’un microclimat, ce qui n’est pas rare. La preuve, on voit de plus en plus de hêtres, de faux-cyprès pleureur et d’érables japonais dans les jardins du sud-ouest du Québec !

ZoneVilleArbres et arbustes indicateurs*
0aKuujjuaqLedum decumbens (Lidon dicombant)
0bChisabisiSalix lucida ssp. lucida (saule brillant)
1aBaie-JamesPicea glauca, Larix laricina, Rhododendron groenlandicum (épinette blanche, mélèze laricin, thé du Labrador)
1bChibougamauSalix pentendra (saule laurier)
2aRouyn-NorandaViburnum trilobum, Cornus alba ‘Sibirica’, Elaeagnus commutata (viorne trilobée, cornouiller blanc de Sibérie, chalef argenté)
2bDolbeauCeltis occidentalis, Aesculus glabra, Juniperus communis var. depressa (micocoulier occidental, marronnier glabre, genévrier commun)
3aChicoutimiTilia cordata, Acer rubrum, Euonymus alatus (tilleul à petites feuilles, érable rouge, fusain ailé)
3bMont-LaurierJuglans nigra, Fraxinus americana, Hydrangea paniculata ‘Grandiflora’ (noyer noir, frêne blanc, hydrangée paniculée ‘Grandiflora’)
4aShawiniganGinkgo biloba, Robinia pseudoacacia, Taxus cuspidata (arbre aux quarante écus, robinier faux-acacia, if du Japon)
4bQuébecCladrastis lutea (virgilier à bois jaune)
5aMontréal métropolitain Cotinus coggygria, Viburnum carlesii, Mahonia aquifolium (fustet commun, viorne de Charles, mahonie à feuilles de houx)
5bMontréal et Rive-Sud, petite bande de part et d’autre du fleuve Saint-LaurentLiriodendron tulipifera, Aesculus hippocastanum, Platanus occidentalis (tulipier de Virginie, marronnier d’Inde, platane occidental)
6aKingston (ON)Fagus sylvatica, Chamaecyparis nootkatensis, Acer palmatum (hêtre d’Europe, faux-cyprès de Nootka, érable japonais)
6bVancouver (C.-B.)Cornus florida (bois bouton)
7aNanaimo (C.-B.)Liquidambar styraciflua, Buxus sempervirens, Hypericum hookerianum ‘Hidcote’ (copalme d’Amérique, buis, millepertuis ‘Hidcote’)
7bPort Alberni (C.-B.) Pseudotsuga menziesii var. menziesii, Quercus garryana (Douglas vert, chêne de Garry)
8aAbbotsford (C.-B.)Aucuba japonica, Viburnum tinus, Pernettya mucrinata (aucuba du Japon, laurier tin, pernettye mucronée)
* Tirés de la liste d’arbres et arbustes indicateurs du site Internet d’Agriculture et Agro-alimentaire Canada, à la page Zones de rusticité des plantes <http://sis.agr.gc.ca/siscan/nsdb/climate/hardiness/trees2000.html>

Connectez-vous pour avoir accès à une fiche PDF.

icone-ecouinfo-bottom

Partagez cet article