Message de bannière d'avis général!

Les amendements de sol, qu’ossa donne* ?

Crédit photo : Les jardins de l'écoumène
La majorité des jardiniers comprennent aujourd’hui l’importance d’ajouter du compost ou du fumier à leur potager et à leurs platebandes ; qu’en est-il des amendements minéraux comme le gypse, la chaux ou le basalte, ou encore des matières organiques comme la farine de varech ou le biochar ?

Mis en termes simples, on pourrait dire que les amendements de sol sont à la terre ce qu’une nourriture saine et équilibrée est au corps humain. Les engrais se comparent quant à eux à nos suppléments de vitamines et minéraux.

Dans notre alimentation de tous les jours, on peut prendre des suppléments pour obtenir les vitamines et minéraux nécessaires à notre bonne santé. Cependant, les suppléments ne suffisent pas ; on doit consommer des aliments de qualité pour rester en bonne santé, entre autres, des fruits et légumes pour leur apport en fibres indispensable au bon fonctionnement de notre organisme !

De la même façon, les amendements de sol, qu’ils soient organiques ou minéraux, produisent une action globale et durable sur la santé du sol :

  • Ils en améliorent la structure physique avec comme résultat une meilleure circulation de l’air, de l’eau et des nutriments
  • Ils le nourrissent pour le rendre plus fertile et – très important – plus vivant !

Les cultures qui poussent dans un sol vivant grâce à des amendements adéquats se passent alors plus facilement d’apports d’engrais, résistent mieux aux insectes et aux maladies et supportent mieux les fluctuations hydriques et climatiques importantes.

Bref, on peut se passer de suppléments, mais pas de nourriture. Il en va de même pour les sols ; sans amendements, ils dépérissent.

Quels amendements choisir?

Selon sa nature, un sol demandera des amendements différents pour soutenir efficacement la croissance des végétaux.

On les choisit donc pour améliorer durablement les propriétés du sol suivantes :

  • physiques – structure, profondeur, texture, consistance, porosité, densité, rétention d’eau
  • chimiques – teneur et disponibilité des minéraux, pH, capacité d’échanges cationiques
  • biologiques – présence de micro-organismes et faune bénéfiques dans le sol (leur abondance, diversité et activité), fertilité, résilience, santé

Aussi, on doit à priori étudier le sol à amender pour identifier ses besoins afin de lui fournir les amendements requis pour corriger ses lacunes et améliorer ses propriétés.

Grâce aux bons amendements, on peut ajuster le ratio de particules de sable, d’argile, de limon et d’humus qui composent le sol pour obtenir une circulation optimale de l’air, de l’eau et des éléments minéraux.

Certains amendements permettent aux plantes de mieux absorber les éléments nutritifs dont elles ont besoin en modifiant le pH du sol à la hausse ou à la baisse : chaux dolomitique, sulfate de fer, etc.

N’oubliez pas que les bactéries, champignons, micro-organismes et faune du sol jouent un rôle déterminant sur la santé de ce dernier (voir la fiche Les bénéfices d’un sol vivant sur Écouinfo).

Le choix de vos amendements doit donc servir l’objectif de rendre le sol plus propice au développement et au maintien de cet écosystème fragile, mais tellement bénéfique à la croissance des végétaux.

En se décomposant, les paillis organiques deviennent un amendement, car ils apportent de la matière organique au sol.

  • Bois raméaux fragmentés (BRF)
  • Paille
  • Foin
  • Feuilles mortes déchiquetées ou non
  • écales de sarrasin ou de cacao
  • écorces de cèdre, pin ou pruche

Pour s’y retrouver…

Ce tableau donne une série d’objectifs pour améliorer le sol et les amendements qui permettent d’y arriver.

Avant de vous lancer, pensez à faire une analyse du sol pour savoir ce que vous devez corriger ou améliorer ! Vous pouvez aussi confier cette tâche aux laboratoires AgroEnviroLab pour obtenir une analyse plus pointue de vos échantillons de sol.

ObjectifsAmendements recommandés
Augmenter le pH (plus alcalin)cendre de bois, chaux dolomitique, farine de coquille d’huître, farine d’os
Diminuer le pH (plus acide)mousse de tourbe, soufre ou sulfate de fer, sulfate d’aluminium
Décompacter un sol lourdbiochar, bois raméal, compost forestier, engrais vert, feuilles mortes, fumier, paille, perlite, gypse, sable vert, terricule de vers de terre
Obtenir une meilleure rétention d’eau  basalte, biochar, compost, engrais vert, farine de varech, fumier, mousse de tourbe, poussière de roche glaciaire, sable vert, terreau de feuilles, terricule de vers de terre, vermiculite
Améliorer le drainagebiochar, gypse, perlite, poussière de roche glaciaire, sable vert, vermiculite
Améliorer la structure et la fertilité du solactivateur de sol, algues granulaires ou solubles, basalte, biochar, calcium marin, compost, engrais vert, farine de varech et les algues, farine d’os, fumier de ver de terre, gypse, Mix minéral, perlite, phosphate de roche, poussière de roche glaciaire, sable vert, terricule de vers de terre, vermiculite
Améliorer l’absorption des éléments minéraux et de l’eau par les plantesmycorhizes
Guylaine et son petit-fils répandent du biochar sur le sol de la platebande ; aux Jardins de l’écoumène, on commence jeune à mettre la main à la pâte… ou plutôt, à la terre !
Crédit photo : Les jardins de l’écoumène
Guylaine incorpore les amendements ajoutés — biochar, compost marin et algues granulaires — au moyen d’une grelinette. Cet outil permet d’ameublir le sol sans le retourner ce qui réduit considérablement les conséquences négatives de la culture sur l’écosystème des sols.
Guylaine incorpore les amendements ajoutés — biochar, compost marin et algues granulaires — au moyen d’une grelinette. Cet outil permet d’ameublir le sol sans le retourner ce qui réduit considérablement les conséquences négatives de la culture sur l’écosystème des sols.

* Clin d’œil au fameux monologue d’Yvon Deschamps sur l’utilité des syndicats « Les unions, qu’ossa donne ? »

Connectez-vous pour avoir accès à une fiche PDF.

icone-ecouinfo-bottom

Partagez cet article

Suggestion(s) de la boutique

Articles associés

ecoumene

Les bénéfices d’un sol vivant

De nombreux endroits de la Terre abritent des forêts luxuriantes sans que personne n’intervienne dans la croissance des plantes en fertilisant ou en appliquant des pesticides. Le sol n’aurait donc pas besoin d’être sarclé, biné, retourné, engraissé et traité pour que les plantes y poussent vigoureusement.

Lire la suite »